DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La ''Flottille de la Liberté'' va quitter la Crète pour Gaza


Gaza

La ''Flottille de la Liberté'' va quitter la Crète pour Gaza

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Briser le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza. C’est l’objectif risqué de la ‘‘Flottille de la liberté III’‘ qui va quitter la Crète ce matin pour un voyage de trois jours en Méditerranée. Cette nouvelle opération mobilise quelque 70 militants pro-palestiniens issus d’une vingtaine de pays. Répartis sur cinq bateaux, ils apportent avec eux de l’aide humanitaire qu’ils espèrent pouvoir acheminer aux Palestiniens. “A l’heure actuelle, ceux qui sont dans le besoin, ceux qui sont en situation de détresse, ce sont les Palestiniens, donc il faut les aider, souligne ce médecin grec. Il faut exprimer notre solidarité internationale vis-à-vis des Palestiniens ; cela ne veut pas dire que nous sommes des ennemis d’Israël.”

Des hommes politiques participent également à l’opération dont Bassel Ghattas, un député arabe israélien.
Sa présence a suscité un tollé à la Knesset, qui envisage de lever son immunité diplomatique.
Un député espagnol du parti Podemos fait également partie de l’aventure. Autre personnalité à bord, l’ancien président tunisien Moncef Marzouki. Selon lui, Israël enverrait un signe fort en laissant naviguer la flottille jusqu‘à la bande de Gaza : “cela ouvrirait la voie à un processus positif que tout le monde souhaite, explique-t-il. Ce que nous souhaitons, c’est la paix, une paix juste et durable.”

La marine israélienne a repoussé plusieurs flottilles similaires par le passé. Le drame du Mavi Marmara en 2010 reste dans toutes les mémoires. Le bateau, affrété par une ONG humanitaire turque, avait été arraisonné par un commando israélien. Des affrontements avaient éclaté à bord, causant la mort de neuf activistes.

Live updates

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Liberté sous caution accordée à Londres au chef des services secrets rwandais