DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : Greenpeace dénonce la loi du bâillon


monde

Espagne : Greenpeace dénonce la loi du bâillon

« Manifester est un droit ». Ce mardi, des militants de Greenpeace ont déployé une vaste banderole, portant cette inscription, sur le toit du parlement espagnol pour protester contre l’entrée en vigueur le 1er juillet de la polémique loi de sécurité citoyenne, appelée « Ley Mordaza », loi du bâillon.

Cette action aurait pu coûter très chère à ses participants. En effet cette loi, qui vise principalement les manifestations et les réunions publiques, prévoit des amendes s’élevant jusqu’à 30 000 euros par personne en cas d’infractions “graves”.

Par exemple, lorsque cette loi sera effective, les 17 activistes de Greenpeace ayant pris part à cette action risqueraient une amende de près d’un demi-million d’Euros. Ce qui sera une réalité demain.

  • Action contre l'entrée en vigueur de la "Ley Mordaza"

    Fotos: © Greenpeace Handout

  • Fotos: © Greenpeace Handout

  • Fotos: © Greenpeace Handout

  • Fotos: © Greenpeace Handout

  • Fotos: © Greenpeace Handout

  • Fotos: © Greenpeace Handout

Partout dans le pays, des appels à manifester ont été lancés jusqu‘à la fin de la journée pour dénoncer cette loi liberticide pour de nombreuses ONG et, donc, son entrée en vigueur dans les prochaines heures.


Vidéo de l’action de Greenpeace à Madrid

Sur le même sujet :

La loi du bâillon révulse l’Espagne

Crédit photos : © Greenpeace Handout

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le cardinal Barbarin inaugure l’école Saint-Irénée à Erbil financée par 3 fondations