DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen: les villes de Sanaa et Shibam au patrimoine en péril de l'Unesco


monde

Yémen: les villes de Sanaa et Shibam au patrimoine en péril de l'Unesco

Les villes yéménites de Sanaa et de Shibam (centre), menacées par les affrontements entre rebelles chiites et forces pro-gouvernementales, ont été classées patrimoine en danger par l’Unesco, a indiqué jeudi l’institution.

La vieille ville de Sanaa, capitale du Yémen, “a subi de sérieux dommages en raison du conflit armé (…) Le quartier al Qasimi (…) situé à proximité du fameux jardin urbain de Miqshamat al Qasimi, a subi d’importants dégâts”, souligne dans un communiqué l’agence culturelle de l’Onu.

Le Yémen est ravagé par une guerre opposant des forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi aux rebelles Houthis, qui se sont emparés depuis 2014 de vastes régions. Une coalition arabe menée par l’Arabie saoudite mène depuis mars des frappes contre ces insurgés pour les empêcher de prendre le contrôle de tout le pays.

Mercredi, l’Onu a décrété pour le pays le niveau trois d’urgence humanitaire, le plus élevé. “La plus grande partie des vitres et des portes colorées et décorées” de la capitale, “si caractéristiques de son architecture domestique, ont explosé ou ont été endommagées”, poursuit l’Unesco, qui dit “sa tristesse et son inquiétude” face à des destructions qui affectent “une ville islamique de grande importance historique et patrimoniale”.

L’ancienne ville de Shibam, édifiée au XVIe siècle sur un éperon rocheux, et son mur d’enceinte ont également été inscrits sur la liste des sites en danger de l’Unesco. Outre les “menaces potentielles liées au conflit”, la ville, dont les constructions en forme de tours lui ont valu le surnom de “Manhattan du désert”, est également soumise à des “problèmes de conservation et de gestion”, justifie l’Unesco.

L’Unesco a ouvert dimanche à Bonn la 39e session de son Comité du patrimoine mondial pour examiner d’ici au 8 juillet une trentaine de candidatures à l’inscription au Patrimoine mondial de l’Humanité.

Avec AFP

Prochain article

monde

Pologne: les conservateurs opposés à l'adoption de l'euro