DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Grèce attendue sur ses réformes


Grèce

La Grèce attendue sur ses réformes

Journée décisive pour Alexis Tsipras et pour la Grèce qui doit rendre sa copie avant ce jeudi soir minuit.

Exaspérés par plusieurs mois de négociations infructueuses, les Européens ont lancé un ultimatum à Athènes. Ils exigent au plus vite un nouveau programme de réformes “crédibles” pour débloquer un troisième plan d’aide.

Sitôt rentré de Strasbourg où il s’est exprimé devant le Parlement européen, le Premier ministre s’est entretenu avec le président grec, Propokis Pavlopoulos.

S’adressant au chef du gouvernement, Propokis Pavlopoulos a estimé qu’“au Parlement européen, dans ce berceau de la démocratie européenne, le référendum et le verdict du peuple grec n’avaient pas été interprétés comme une rupture des efforts de négociation mais comme un nouveau départ visant un seul objectif : l’inébranlable participation de la Grèce à l’Europe et à la zone euro”.

La Grèce a promis de réformer son système de retraites et sa fiscalité mais réclame un réaménagement de sa dette de 320 milliards d’euros pour éviter la faillite et une sortie de la zone euro.

Elle a reçu, sur ce point, le soutien du FMI.

“Nous avons toujours recommandé que ce programme repose sur deux piliers : des réformes significatives et la consolidation fiscale d’une part et, d’autre part, la restructuration de la dette, que nous croyons nécessaire dans le cas de la Grèce pour qu’elle ait une dette viable”, a ainsi déclaré Christine Lagarde.

En attendant le sommet crucial des 28, dimanche, qui devrait sceller le sort de la Grèce, la fermeture des banques du pays a été prolongée jusqu‘à lundi.

La dette grecque représente 180% de son PIB.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Evo Morales accueille "son frère", le pape, à La Paz