DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : après l'usage de barils d'explosifs dans le Nord, l'ONU inquiète pour les civils

Le sort des populations civiles en Syrie inquiète l’ONU, et notamment dans la ville de Zabadani, dernier bastion des rebelles à la frontière

Vous lisez:

Syrie : après l'usage de barils d'explosifs dans le Nord, l'ONU inquiète pour les civils

Taille du texte Aa Aa

Le sort des populations civiles en Syrie inquiète l’ONU, et notamment dans la ville de Zabadani, dernier bastion des rebelles à la frontière syro-libanaise où les hélicoptères de l’armée ont lancé samedi 28 barils d’explosifs.

Point of view

Une arme qui tue aveuglément

Les forces du régime appuyées par le Hezbollah libanais mènent depuis une semaine une offensive d’envergure sur Zabadani, où ils ont réussi à entrer dans certains secteurs sans cependant d’avancée majeure.

“Dans une déclaration la nuit dernière, l’envoyé spécial en Syrie
cite des sources locales fiables selon lesquelles un grand nombre de barrils d’explosifs ont été lancées. L’Armée de conquête a risposté en lançant des roquettes et de lourds obus de mortier sur deux villages près d’Idlib, Al Foua and Kefraya, où un grand nombre de civils ont été pris au piège”, a déclaré Vannina Maestracci, porte-parole de l’ONU.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme fait état de la mort de 82 civils (dont 12 enfants et 15 femmes) dans les raids de l’armée sur la région nord-est d’Alep depuis le 11 juillet.