DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les experts techniques de la troïka à Athènes pour mettre en oeuvre le troisième plan d'aide


Grèce

Les experts techniques de la troïka à Athènes pour mettre en oeuvre le troisième plan d'aide

La Grèce attend un troisième plan de renflouement du pays dont la mise en place est prévue avant le 20 août, et les experts de la troïka (UE, BCE et FMI) sont arrivés à Athènes pour les discussions techniques : montant du plan, 82 à 86 milliards d’euros.
“Comme vous le savez, notre ministère soutient et gère les négociations, explique Dimitris Mardas, le vice-ministre des Finances. Nous suivons les développements et nous donnerons aux négociateurs les informations dont ils ont besoin pour que tout se passe au mieux.”

Le temps presse. Il faut d’ici au 20 août avoir bouclé les modalités du plan, afin qu’Athènes puisse verser plus de trois milliards d’euros qu’elle doit par ailleurs à la Banque centrale européenne.

“Les gens pendant le référendum, si on peut parler de référendum, ont voté non à cause de la pauvreté, de la faim, dit Costas Aftias, retraité. C’est pour cela qu’ils ont voté non, pour rien d’autre. Malheureusement le gouvernement a transformé ce non en oui.”

“En Grèce actuellement, on a personne capable de gouverner, ajoute Giuseppe Petrini, un Italien installé ici depuis des années. Si on jette un coup d’oeil en arrière, vers les précédents dirigeants du pays, peut-être que s’ils étaient encore au pouvoir, on ne serait pas dans cette situation. Il n’y a personne pour tenir la barre.”

Pour obtenir ce plan d’aide, le troisième depuis 2010, il faut de nouvelles réformes douloureuses : limiter les retraites anticipées, et cibler les agriculteurs jusque là exonérés de certaines taxes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'OTAN assure la Turquie de sa solidarité face à la menace terroriste