DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kiev avertit Paris, Berlin et Moscou d'une escalade de violence dans l'Est


Ukraine

Kiev avertit Paris, Berlin et Moscou d'une escalade de violence dans l'Est

Kiev a entamé lundi des consultations d’urgence avec Paris, Berlin et Moscou concernant l’escalade des violences dans l’Est de l’Ukraine.

Fait rare, le président Petro Porochenko a convoqué son ministre de la Défense et le chef de l‘état-major après une offensive rebelle près de la ville de Starognativka, située à mi-chemin entre le bastion séparatiste de Donetsk et le port de Marioupol, dernière grande ville de la région sous contrôle de Kiev.

Les combats dans l’Est interviennent au lendemain d’un incendie criminel sur le parking d’un hôtel de Donetsk où sont basés les observateurs de l’OSCE qui surveillent le conflit sur le terrain.

Les habitants d’Horlivka, ville tenue par les rebelles près de Donetsk, affirment que les bombardements se sont intensifiés ces dernières semaines. Ils passent la plupart de leur temps dans les caves de leurs maisons détruites.

“Qu’est-ce qui se passe ? Ils nous tuent comme des chiens, voilà ce qui se passe. Depuis le 25 juillet, ils bombardent jour et nuit. Hier, ils ont commencé à 8h30 jusqu‘à quatre heures”, raconte une habitante.

Beaucoup de maisons à Horlivka sont endommagées, mais les habitants veulent croire que la paix est proche.

Trois civils auraient été tués ces dernières 24 heures par des bombardements de l’armée d’après les séparatistes. La majorité des plus de 6 800 victimes du conflit dans l’est sont des civils.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

État islamique frappe la province de Diyala, dans l'est de l'Irak