DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Belarus : l'opposant Mikola Statkevitch libéré de prison.


Bélarus

Belarus : l'opposant Mikola Statkevitch libéré de prison.

Libérés, certes… mais après ? Le président bélarusse Alexandre Loukachenko a, samedi, remis en liberté six opposants politiques. Dont Mikola Statkevitch, qui était considéré comme son principal ennemi encore en prison.

Candidat à l‘élection présidentielle de 2010 – il avait obtenu seulement
1% des voix -, il avait été condamné à six ans de prison quelques mois plus tard pour “organisation de troubles massifs à l’ordre public”, après avoir appelé à manifester contre la réélection de Loukachenko pour un 4è mandat. Il avait été envoyé dans un camp de travail à régime sévère, passant l’essentiel de son temps à l’isolement.
Et était menacé de voir sa peine prolongée, officiellement en raison de violations de ses règles de détention.

“Je ne pensais pas que Loukachenko me relâcherait avant la prochaine présidentielle (le 11 octobre), confie l’intéressé. Cela dit, il s’est très bien débrouillé avec ce scrutin. Car aujourd’hui l’opposition est dans une impasse, ne pouvant ni appeler au boycott, ni soutenir l’un ou l’autre des candidats. C’est pour cela qu’il m’a libéré.”

Statkevitch voit surtout dans cette grâce présidentielle les difficultés rencontrées par Loukachenko, en froid politique avec la Russie depuis
la crise ukrainienne, et en récession économique, conséquence des sanctions frappant cette même Russie.

Loukachenko opère donc un rapprochement avec l’Union européenne.
A lire les commentaires satisfaits de celle-ci et en particulier de l’Allemagne, le pari semble réussi. Et par voie de conséquence, les manifestations réprimées de son opposition passées par pertes et profits.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Corées : au 2è jour de négociations, un accord semble lointain