DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Balkans de l'Ouest, terrassés par les migrants, se réunissent jeudi

L’Union européenne (UE) peine à formuler une réponse à l’afflux de migrants sur son territoire. En attendant, les chiffres explosent. Près de 300 000

Vous lisez:

Les Balkans de l'Ouest, terrassés par les migrants, se réunissent jeudi

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne (UE) peine à formuler une réponse à l’afflux de migrants sur son territoire.
En attendant, les chiffres explosent.

Près de 300 000 candidats à l’exil sont arrivés par la mer Méditerranée cette année, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR).
En tout, ils sont 340 000 migrants à se ruer aux frontières de l’UE, presque 3 fois plus qu’il y a un an.

Particulièrement concernés par cette pression migratoire, des pays des Balkans de l’ouest se réunissent jeudi à Vienne.
Il s’agit de l’ex République Yougoslave de Macédoine, de la Serbie, du Monténégro, de l’Albanie, de la Bosnie-Herzégovine ou du Kosovo. Ces pays, qui ne font pas partie de l’Union européenne sont des portes d’entrées très prisées.

Plus de 100 000 demandeurs d’asile ont été enregistrés en Hongrie depuis le début de l’année.
Ce flux se répercute sur l’Autriche, qui dénombre plus de 28 000 demandes d’asile ces 6 derniers mois, soit autant que sur toute l’année 2014.

A Traiskirchen, un camp de réfugiés à 30 kilomètres de Vienne, la situation est dramatique selon Amnesty International, et pourrait encore empirer avec l’arrivée d’autres migrants en provenance de l’ex République Yougoslave de Macédoine.

Le ministre autrichien des Affaires étrangères a visité lundi un camp de réfugiés dans le sud-est de l’ex République Yougoslave de Macédoine.

“Nous sommes face à une situation où les migrants vont d’un pays de l’UE vers la Macédoine, et la Macédoine n’a pas les moyens de gérer cette situation seule.
Nous avons besoin d’urgence d’une approche européenne d’ensemble, et on ne peut pas se satisfaire du fait que les réfugiés, une fois en Grèce, et sans être enregistrés, soient envoyés vers la Macédoine.”

Chaque jour, 3.000 personnes traversent l’ex République Yougoslave de Macédoine pour rallier un pays de l’UE selon le HCR.
La Hongrie, où débarquent de nombreux migrants, est en train d’achever la construction d’un grillage métallique de quatre mètres sur les 175 kilomètres de sa frontière avec la
Serbie.

Pas sûr que cela n’entame la détermination des migrants, avec la poursuite des violences en Irak et en Syrie, et la dégradations des conditions de vie des réfugiés syriens en Turquie, en Jordanie et au Liban.

Avec AFP et Reuters