DERNIERE MINUTE

Chantage ou piège, Eric Laurent, Catherine Graciet et le Maroc au coeur d'un scénario rocambolesque.

Le Maroc accuse les journalistes d'extortion de fonds, leur avocat dénonce un stratégème pour les faire taire

Vous lisez:

Chantage ou piège, Eric Laurent, Catherine Graciet et le Maroc au coeur d'un scénario rocambolesque.

Taille du texte Aa Aa

Les journalistes français Eric Laurent et Catherine Graciet déférés devant la justice. Tous deux sont accusés d’avoir voulu extorquer de l’argent au roi du Maroc Mohammed VI.

Le scénario peut sembler rocambolesque. Eric Laurent et Catherine Graciet ont été arrêtés jeudi à Paris à la suite d’un rendez-vous avec un représentant du royaume qui leur a remis une importante somme d’argent.
L’avocat des journalistes reconnaît l’existence d’un deal financier troublant et dénonce un piège, un stratagème visant à les faire taire. Il assure que le Maroc a des comptes à régler avec Eric Laurent et Catherine Graciet alors qu’ils préparent un nouveau livre sur l’entourage du roi.
Eric Laurent a publié en 1993 un livre d’entretiens avec l’ancien monarque Hassan II. En 2012, il publie, avec Catherine Graciet un livre sur Mohammed VI, “Le roi prédateur”. Un livre qui n’avait pas plus du tout à Rabat.
Une affaire qui survient dans un contexte particulier entre la France et le Maroc qui se sont réconciliés au début de l’année après une brouille d’un an.