DERNIERE MINUTE

Les autorités serbes et bavaroises en visite dans un camp de réfugiés

A quelques kilomètres de la frontière de barbelées érigées par la Hongrie, un camp de transit accueille près de 1 500 réfugiés en Serbie, près de

Vous lisez:

Les autorités serbes et bavaroises en visite dans un camp de réfugiés

Taille du texte Aa Aa

A quelques kilomètres de la frontière de barbelées érigées par la Hongrie, un camp de transit accueille près de 1 500 réfugiés en Serbie, près de Kanjiza.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Leur rêve est de passer la frontière hongroise, ils ne savent pas ce qui peut se passer, mais ça n'a pas d'importance."

23 000 sont arrivés dans le pays au mois d’août, 89 000 depuis le début de l’année.

Le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic s’est rendu sur place avec la représentante aux affaires européennes du Land allemand de Bavière, Beate Merk. Ils ont répété que la solution à l’afflux de migrants devait être européenne.

Leur rêve est de passer la frontière hongroise, ils ne savent pas ce qui peut se passer, mais ça n’a pas d’importance, c’est leur rêve. Mais après le 15 septembre, quand les Hongrois auront adopté leur paquet de mesures pour réguler l’immigration, quand ils vont interdire l’entrée du pays à tous ces réfugiés, qu’est-ce qu’on va faire ici avec eux ?

Nous appelons tous les pays européens, on a 28 Etats membres, à prendre en charge ensemble ces réfugiés et non à laisser seulement quelques pays gérer la situation“ a expliqué la ministre du Land
Bavière, ajoutant que sa région, si riche soit-elle, ne prendrait en charge que les réfugiés politiques et pas les migrants économiques.

La Macédoine tente aussi de freiner l’arrivée des migrants qui s’élevait il y a encore une semaine à environ 2 000 personnes par jour, mais avec peu de succès pour le moment. Les trains partent, toujours chargés d’espoirs…

Avec Agences