DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Comment la crise du lait frappe les petites exploitations?


Le bureau de Bruxelles

Comment la crise du lait frappe les petites exploitations?

Un grand nombre de producteurs qui manifestaient à Bruxelles venaient de France où les mouvements de contestation ont débuté il y a quelques mois. Les petites exploitations sont particulièrement touchées par cette crise du lait.
Germain Krantz possède une petite ferme de 60 vaches laitières et de quelques vaches à viande. Il a modernisé la ferme de famille. Mais depuis le mois de janvier le prix ont chuté. Ils sont passés de 37 centimes le litre à 30 centimes, une baisse lourde de conséquence. Le producteur avoue que ses caisses sont vides et qu’il ne peut plus payer ses factures. Cette crise « me fait plus de 30.000 euros de recettes en moins en 2015 par rapport à 2014 » ajoute-t-il.
A une vingtaine de kilomètres se trouve une exploitation familiale beaucoup plus grande. La ferme Adam a 50 d‘âge mais elle s’est lancée dès 1984 dans la vente directe. Aujourd’hui l’entreprise produit environ 1 million de litre de lait transformé sur place en différents desserts vendus aux supermarchés locaux.
Mais pour réussir son patron avoue que la société doit engager de très lourds investissements. Selon Benoît Adam «  il serait plus judicieux baisser les charges pour les producteurs et surtout que les agriculteurs reprennent les pouvoirs dans les coopératives. »
Une bureaucratie trop lourde et des frais de productions de plus en plus importants voilà ce qui menacent l’avenir des petites exploitations.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La tension monte à Bruxelles entre agriculteurs et policiers