DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"99 Homes", un film haletant sur la crise des subprimes


cinema

"99 Homes", un film haletant sur la crise des subprimes

En partenariat avec

Michael Shannon était au Festival du cinéma américain de Deauville pour présenter “99 Homes” de Ramin Bahrani.

L’histoire se passe en Floride, après la crise des subprimes à la fin des années 2000. Denis, un jeune homme qui ne peut rembourser son emprunt, se voit expulsé de sa maison par Rick Carver un agent immobilier véreux, qui construit sa fortune en expulsant les gens de chez eux, au profit des banques.

Le film aurait pû être un drame social, c’est en fait un thriller haletant…

“Quand j’ai pensé à faire ce film, je pensais que ça serait juste un drame social, quand on entend le mot “saisie”, on se dit que ça va être un film triste et dépressif. Mais en allant en Floride j’ai vu que tout le monde avait un flingue et que la corruption et les escroqueries étaient partout… l’histoire prend alors la forme d’un thriller, une sorte d’histoire de gangster classique, un conte de Faust sur le thème du diable, ou le personnage de Michael est une sorte de mentor et Andrew Garfield l’apprenti”, explique Ramin Bahrani.

“Les choses vont se retourner quand Dennis une fois expulsé va s’installer dans un motel et chercher du travail. Rick Carver va alors lui proposer de vendre son âme au diable et de travailler pour lui… “, poursuit-il.

“Beaucoup de gens luttent encore aujours’hui et depuis de nombreuses années, c’est pourquoi je suis je suis si heureux que Ramin ait fait ce film parce que je ne pense pas que cette histoire ait tellement été racontée, ou du moins dans un sens dramatique… C’est le pouvoir de ce film selon moi, montrer ce qu’il s’est vraiment passé”, estime l’acteur Michael Shannon.

C’est un des premiers films américains qui nous fasse vivre la crise des subprimes de l’intérieur, du côté des losers… comme des winners (des perdants et des gagnants).

On retrouve au casting Andrew Garfield le nouveau Spiderman et Laura Dern – La Lulla de Sailor and Lulla de David Lynch aux côtés de Michael Shannon qui littéralement crêve l‘écran…

“J’adore Michael. Pour moi il fait partie des cinq meilleurs acteurs du monde. J’ai toujours voulu travailler avec lui, je ne l’ai jamais vu dans un rôle comme celui-là, ou il est lisse et beau comme un Dieu et avec autant de dialogues. Je voulais le voir dans un beau costume, très bronzé et beau comme un Dieu du soleil descendant sur la Floride. C’est le diable qu’on aime, ou qu’on déteste mais qu’on va finir par aimer… Il est corrompu mais on le comprend”, juge Ramin Bahrani.

Une tension constante, un scénario sans temps mort : “99 homes” est un film nerveux et engagé, à charge contre le système bancaire et financier.

Le film sort sur les écrans en Europe et aux Etats-unis à l’automne.

ALL VIEWS

Touchez pour voir
Prochain article

cinema

Deux films sur la guerre en Afghanistan présentés à la Mostra de Venise