DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Louganis, le plongeur survivant


Sport

Louganis, le plongeur survivant

Greg Louganis est considéré comme le plus grand plongeur de tous les temps, quadruple champion olympique en 1984 et 1988. Il avait marqué les esprits en 1988 en se qualifiant pour la finale en dépit d’une violente chute le visage en avant sur le plongeoir.

Ce Grec est aussi et surtout connu comme l’un des portes parole de la lutte contre le SIDA. Il a révélé sa séropositivité en 1995, une maladie qu’il avait apprise juste avant les JO de 1998

Euronews: “M. Louganis, bienvenue sur Euronews. Vous êtes une légende de la plongée, vous avez gagné cinq médailles olympiques, quatre médailles d’or et une d’argent en arrière dans les années 80. Était beaucoup plus difficile que maintenant?

Louganis:“Quand je gagné mes deux médailles d’or olympiques en 1984 et deux en 1988, la compétition était différente. Quand je pratiquais la plongée, j’avais trois emplois à temps partiel afin de payer pour mon entraînements et mes frais. Vous savez le parrainage a commencé seulement vers la fin de ma carrière de plongeur.”

Euronews: “Avez-vous été à Rio? Les Jeux olympiques ont lieu l’année prochaine et vous y travaillerez avec l‘équipe américaine de la plongée. Il y a des problèmes…”

Louganis: “J ‘ai entendu tous les rapports sur Rio mais je n’y pas encore été. Mais vous savez quoi? Ils disent cela presque pour tous les Jeux Olympiques : “Oh seront-ils prêts?’” Au début des Jeux, ils seront prêts.”

Euronews: “Pensez-vous que le racisme existe encore dans les Jeux Olympiques et dans le sport en général?”

Louganis: “Le CIO a ajouté l’orientation sexuelle dans le principe 6 de la Charte olympique. Je pense que ce fut un grand pas dans la bonne direction. Il y a d’autres pays qui sont peu derrière comme la Russie et l’Ouganda, certains pays à problèmes. Mais je pense que pour toutes et tous, dans le sport, une fois que vous êtes sur le terrain de jeu personne ne se soucie de votre orientation sexuelle.”

Euronews: “Je suppose que cela n’a pas été le cas il y a deux ou trois décennies …”

Louganis: “Quand j’ai révélé mon identité sexuelle et plus tard mon statut VIH, il y avait encore beaucoup d’idées fausses, de mauvaises informations et une grande crainte sur le VIH et le Sida. Depuis, il y a eu beaucoup de campagnes d’information et d‘éducation.”

Euronews: “Sur une note plus personnelle, vous avez eu des difficultés financières et vous avez été contraints de vendre vos médailles d’or afin de survivre. Comment avez-vous réussi à rebondir pour devenir l’icône et le modèle que vous êtes maintenant?”

Louganis: “Vous savez, la fortune ne va pas toujours avec la célébrité. Ainsi, vous pouvez être célèbre et pas si riche. Je suis heureux, je vis ma vie avec honnêteté et intégrité et c’est la chose la plus importante pour moi, au-delà de des médailles d’or ou des récompenses. Donc, cela peut arriver à tout le monde, mais je veux que les gens sachent qu’ils ne sont pas seuls.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Le rugby de retour à la maison