DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Académie des Astronautes : "Tout flotte et nous aussi, on flotte"


space

L'Académie des Astronautes : "Tout flotte et nous aussi, on flotte"

En partenariat avec

“Vivre et travailler dans l’espace, c’est loin d‘être évident parce que tout flotte et nous aussi, on flotte, s’amuse l’astronaute Samantha Cristoforetti qui a accepté de nous dévoiler ce qu’est vraiment la vie à bord de la Station spatiale internationale, à l’issue de son séjour sur place d’une durée-record de 200 jours.

“Bien sûr, c’est très amusant, poursuit-elle, mais il faut s’y habituer,” ajoute-t-elle soulignant la complexité pour les astronautes à évoluer en apesanteur. “Au début, c’est facile d‘être désorienté, pas dans le sens où je me demandais désespèrement où étaient le haut et le bas, mais parfois je sortais d’un module et je devais m’arrêter une seconde le temps de savoir quelle direction je devais prendre pour atteindre l’endroit où je voulais aller,” reconnaît-elle.

“A mon arrivée, raconte l’astronaute, j‘étais vraiment prudente et le plus souvent, je me déplaçais d’une barre d’appui à une autre ; mais après, quand j’ai eu plus d’expérience et que je me suis sentie plus à l’aise avec l’apesanteur et la maîtrise de mon corps dans les trois dimensions, je prenais juste un petit appui pour aller me poser exactement là où je voulais.”

Samantha Cristoforetti

Le 23 novembre 2014, elle a rejoint l’ISS pour une mission de six mois. Elle est capitaine dans l’Armée de l’air italienne et totalise plus de 500 heures de vol sur 6 appareils militaires différents. Samantha Cristoforetti est née en 1977 à Milan. Avant d’obtenir son master en génie mécanique à l’Université technique de Munich, elle est partie un an aux Etats-Unis dans le cadre d’un programme d‘échanges universitaires. Ses passions : la randonnée, la plongée sous-marine et le yoga.

Le choix de la rédaction

Prochain article

space

Les yeux rivés sur Tchouri, Rosetta écrit l'Histoire de l'astronomie