DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Burkina Faso : l'armée loyaliste reprend la caserne des ex-putschistes


Burkina Faso

Burkina Faso : l'armée loyaliste reprend la caserne des ex-putschistes

La page du coup d‘État qui a ébranlé le pays depuis le 17 septembre dernier semble tournée.

A l’issue d’un bras de fer entre anciens putschistes et autorités légales, l’armée du Burkina a lancé un assaut pour reprendre la caserne Naaba Koom II. Des soldats du RSP, l’ancienne garde prétorienne de l’ex-président Blaise Compaoré qui rechignaient à désarmer pour conserver des moyens de pression, y étaient retranchés.

“Il n’y a pas eu d’affrontement et le RSP a quitté la caserne”, selon le chef d‘état-major des armées du Burkina, le général Pingrenoma Zagre.

L’ex-chef putschiste, le général Gilbert Diendéré avait appelé ses hommes à “déposer les armes pour éviter un bain de sang”. Il a lui-même annoncé hier soir la fin de l’assaut et déclaré qu’il se “mettrait à la disposition de la justice” de son pays.

“En lien avec le putsch”, le régime de transition a parallèlement procédé à l’arrestation de Djibrill Bassolé, ex-ministre des Affaires étrangères de Compaoré, qui souhaitait se présenter à l‘élection présidentielle prévue le 11 octobre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : à la tribune de l'ONU, Poroshenko met en garde contre le ton "conciliant" de Poutine