DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des bus sans chauffeurs testés en Europe


monde

Des bus sans chauffeurs testés en Europe

Pas de bruit, pas d’odeur et pas de chauffeur : voici peut-être les bus de demain. Ils sont testés dans cinq villes d’Europe.

Dans les rues de Trikala, en Grèce, ils tentent de se frayer un chemin au milieu des passants et du trafic.

Cinq villes pilotes

L’expérience, qui dure six mois, est également menée en Espagne, en Italie, en Finlande et en France, à la Rochelle, dans le cadre du projet européen CityMobil2.

“Je me demandais comment ça pouvait marcher un bus sans chauffeur ? Mais ça m’a plu et je n’ai pas eu de problèmes. C’est comme un bus normal. Je vais l’utiliser puisqu’il passe dans mon quartier”, indique une habitante de Trikala, visiblement déjà convaincue.

“Le bus fonctionne avec des batteries qui alimentent un moteur électrique. Il est équipé d’un GPS, et d’un système de cartographie laser et il suit un trajet pré-défini. Il ne peut pas sortir de la route que nous avons configurée”, explique Vasilis Karavidas, reponsable technique de la maintenance des bus, à Trikala.

20 km/heure maximum

Le tout est contrôlé à distance.

Le bus peut transporter jusqu‘à douze personnes.

Huit arrêts jalonnent son parcours de 2,4 kilomètres. Vitesse de pointe : 20 km/heure. De quoi s’arrêter facilement lorsque surgit un obstacle.

“Face à la peur ou aux hésitations de certains usagers, l’idée est d’abord de les convaincre que le bus est sûr. Les chercheurs veulent également voir si ce type de bus peut évoluer entre les voitures et les piétons. Si l’expérimentation est concluante, ce pourrait être le début d’une nouvelle ère pour les transports publics en Europe”, conclut Apostolos Staikos, l’envoyé spécial d’euronews à Trikala.

La Rochelle en pointe sur les véhicules électriques

A la Rochelle, les bus CityMobil2 ont fait leur apparition depuis de nombreux mois déjà.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La droite donnée gagnante à la veille des législatives au Portugal