DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE et la Turquie négocient une réponse à la crise migratoire

Le déplacement du président turc auprès des institutions européennes est marqué par la crise des réfugiés. La Turquie est l’une des principales

Vous lisez:

L'UE et la Turquie négocient une réponse à la crise migratoire

Taille du texte Aa Aa

Le déplacement du président turc auprès des institutions européennes est marqué par la crise des réfugiés. La Turquie est l’une des principales portes d’entrée des demandeurs d’asile. Les 28 souhaitent donc mettre en place une coopération renforcée avec Ankara pour maîtriser davantage les flux de migrants. Mais les tensions demeurent fortes entre les deux partenaires. Le dirigeant turc a ainsi rappelé que son pays accueille plus de deux millions de réfugiés. « Nous avons dépensé plus de 7 milliards de dollars pour leur venir en aide et nous avons reçu 417 millions de dollars de la part de la communauté internationale. En ce moment dans toute l’Europe il y a 250 000 de réfugiés et migrants”, souligne Recep Tayyip Erdogan.
Le président turc attend donc de l’Union des gestes en faveur d’Ankara. La Turquie souhaite par exemple la mise en place d’une zone de sécurité le long de sa frontière avec la Syrie. Mais Recep Tayyip Erdogan veut aussi des Européens une levée du régime de visa pour les ressortissants turcs qui souhaitent se rendre en Europe. Pour le président de la Commission européenne ce dossier doit « progresser ».
La question de la crise migratoire sera d’ailleurs à nouveau à l’ordre du jour de l’Union ce jeudi. Les 28 organisent une conférence qui rassemblera les pays des Balkans occidentaux et la Turquie.