DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Hongrie perd son premier président post-communiste


Hongrie

La Hongrie perd son premier président post-communiste

Il fut le premier président de la Hongrie après la chute du communisme. Arpad Göncz s’est éteint hier à l‘âge de 93 ans.

L’ancien dissident avait notamment participé à la création, en 1988, de l’Alliance des démocrates libres SZDSZ, un parti d’opposition au régime communiste.

Élu député après la chute du Rideau de fer en 1989, puis président de la République l’année suivante, il est resté à la tête de la Hongrie jusqu’en 2000.

Homme de lettres, il fut également un traducteur reconnu de littérature anglo-saxonne, de Tolkien à Asimov en passant par Faulkner et Hemingway, après avoir appris l’anglais en prison.

Arpad Göncz était marié et près de quatre enfants, dont l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Kinga Göncz.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël renforce les mesures sécuritaires sur fond de violences en Cisjordanie