DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le pétrole et les métaux précieux reprennent des couleurs


Business Middle East

Le pétrole et les métaux précieux reprennent des couleurs

Un vent d’optimisme souffle sur les cours du pétrole et des métaux précieux. Des gains significatifs ont été enregistrés depuis le début du mois. Après des performances décevantes sur les marchés au troisième trimestre, les prix du pétrole ont grimpé depuis le début du mois et ont terminé la semaine sur des gains de plus de 8%. Il s’agit de leur plus fort rebond depuis six semaines. Malgré une hausse inattendue des réserves américaines de pétrole brut, le brut brent a augmenté de 8,83% et le pétrole brut WTI de 10,07% depuis le 1er octobre.

Cette tendance s’explique par le recul du dollar, les consultations de la Russie et de l’Arabie saoudite sur le pétrole la semaine dernière et les prévisions du groupe PIRA Energy qui estime que les cours du pétrole vont remonter à 75 dollars le baril au cours des deux prochaines années.

Du côté des métaux précieux, l’or a grimpé de 4% entre le premier octobre et la fin de la semaine dernière, effaçant la plupart des pertes enregistrées en septembre et atteignant 1159 dollars l’once vendredi. Il a ainsi enregistré sa meilleure performance trimestrielle depuis le premier trimestre de l’an dernier. Cette hausse est intervenue après la décision de la Réserve fédérale de reporter une éventuelle levée de ses taux d’intérêt et le ralentissement de l‘économie chinoise. Les investisseurs ont été incités à se tourner vers les métaux précieux pour réduire les risques, en particulier pendant la période actuelle.

L’argent s’est lui aussi fait remarquer depuis le début du quatrième trimestre en réalisant des gains inattendus. Son cours atteint son plus haut niveau pour un début de quatrième trimestre depuis 2013. Il a bondi de 9% entre le premier et le neuf octobre. C’est le seul métal qui parvient à effacer ses pertes de toute l’année et à grimper d’environ 2%.

Pour en savoir plus sur le sujet, nous sommes comme à l’accoutumée avec Nour Eldeen Al-Hammoury, responsable en chef des stratégies marchés chez ADS Securities à Abu Dhabi.

Daleen Hassan, euronews :
“On a assisté à une hausse remarquable des cours du pétrole, principalement la semaine dernière, et ce malgré l’augmentation des réserves américaines. Peut-on dire que la reprise des cours a commencé ?”

Pétrole : “des signes de l’imminence d’une période de stabilisation”

Nour Eldeen Al-Hammoury, responsable en chef des stratégies marchés :
“Oui, comme on a pu le constater en août, il y a des signes suggérant l’imminence d’une période de stabilisation puisque la plupart des fondamentaux négatifs ont été anticipés.
De plus, le ratio or – pétrole a accrédité de manière notable, l’hypothèse d’une stabilisation, beaucoup plus que tout autre indicateur.
On s’est aussi focalisé sur un dollar plus faible en raison de la politique de la Réserve fédérale, ce qui a entraîné un rebond des prix du pétrole récemment.
Il faut encore analyser la prochaine période pour pouvoir se prononcer. Mais aujourd’hui, il semble que nous ayons une stabilisation avec une légère dynamique à la hausse en raison des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et de la possibilité pour les producteurs non-membres de l’OPEP de discuter des prix actuels.”

euronews :
“Les cours de l’or la semaine dernière ont été soutenus par la décision de la Fed de reporter une éventuelle hausse de ses taux d’intérêt et beaucoup se sont tournés vers des fonds en métaux précieux. Ces tendances vont-elles se confirmer ou ne sont-elles que ponctuelles ?”

Nour Eldeen Al-Hammoury :
“Comme toujours en période d’incertitude, tout le monde s’intéresse à l’or. C’est ce qui s’est passé récemment pour des fonds qui avaient souffert de pertes notables avec le déclin des marchés mondiaux il y a quelques semaines.
Tout cela s’ajoute à l’incertitude sur la politique de la Fed qui a aussi poussé à aller vers des valeurs-refuge comme l’or.
De plus, d’après le dernier rapport “Commitment of Traders” publié par la CFTC (Commission américaine des marchés à terme), les positions longues ont augmenté de 9% la semaine dernière. Donc, un nombre notable de traders et d’investisseurs se sont tournés vers des valeurs-refuge.
En même temps, si l’incertitude se poursuit, il faut s’attendre à de nouveaux gains.”

L’intérêt de l’or et de l’argent va de pair avec le climat d’incertitude

euronews :
“Parlons du métal argent à présent. Si le ratio or-argent s’avère exact, comment l’argent pourrait-il générer de nouveaux profits à l’avenir ?”

Nour Eldeen Al-Hammoury :
“Quand on regarde l‘évolution récente du ratio or-argent, à chaque fois qu’il se situe entre 77 et 88, l’argent
atteint un niveau plancher avant de se redresser. C’est comme cela que fonctionne ce ratio et son lien avec l’argent depuis les années 80.
La semaine dernière, le ratio a atteint 77, puis a reculé à 71. L’argent a ainsi gagné plus de 11% dans les quelques jours qui ont suivi.
Donc, si l’argent augmente dans les prochaines semaines et si le ratio continue de se situer sous la barre des 80, on pourra dire que l’argent a atteint un niveau plancher et de futurs gains sont à envisager.”

euronews :
“A quel cours les traders doivent-ils s’attendre aujourd’hui ?”

Nour Eldeen Al-Hammoury :
“A court terme, de nombreux traders et investisseurs parlent de 17 et 18 dollars l’once. Des niveaux qui correspondent à une zone de résistance solide. Il pourrait y avoir une baisse à court terme avant une nouvelle hausse. Mais, ce sera bien sûr le cas si le ratio or-argent s’avère exact.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Business Middle East

Bourses mondiales : le pire troisième trimestre depuis quatre ans