DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La haine masque le murmure diplomatique au Proche-Orient

Situation explosive au Proche-Orient. Un nouvel épisode de violences a éclaté ce vendredi. Dans ce contexte, une solution diplomatique semble utopique.

Vous lisez:

La haine masque le murmure diplomatique au Proche-Orient

Taille du texte Aa Aa

Les appels au calme se faisant timides, c’est la haine qui parle au Proche-Orient.

Ce vendredi a été marqué par un nouvel épisode de violences dans les territoires palestiniens.

Quatre Palestiniens tués, un soldat israélien poignardé

Trois Palestiniens ont été tués par des tirs de l’armée israélienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Un autre individu a été abattu après s‘être fait passé pour un journaliste et avoir poignardé un soldat israélien. Celui-ci a été grièvement blessé.

Le tombeau de Joseph incendié

La journée avait par ailleurs débuté par l’incendie, par des Palestiniens, du tombeau de Joseph, un lieu sacré pour les Juifs.

L’acte a été condamné par Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne et par Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’Onu.

Dialogue de sourds à l’Onu

Au sein des Nations unies une solution diplomatique semble dans l’impasse. Chaque partie accusant l’autre d‘être responsable de la situation.

Danny Danon, l’ambassadeur d’Israël, a ainsi montré un schéma à la presse, représentant une cage thoracique et des couteaux.

“Il donne des instructions très précises aux enfants palestiniens sur la manière de poignarder un Juif. Nous parlons beaucoup d’incitation à la violence à l’Onu. Voici à quoi ressemble l’incitation”, a déclaré le diplomate israélien.

Depuis le début du mois, les attentats et les affrontements ont fait 37 morts côté palestinien, 7 côté israélien et de nombreux blessés de part et d’autre.

La jeunesse palestinienne est en première ligne. Elle dénonce l’occupation israélienne, tout comme l’envoyé palestinien auprès de l’Onu.

“Nous sommes devant vous aujourd’hui pour vous demander d’intervenir de toute urgence pour mettre fin à l’agression de notre peuple sans défense, et de nos lieux de culte, qui font l’objet de violations de la part de l’armée israélienne d’occupation, des colons israéliens et d’extrémistes”, a déclaré Riyadh Mansour.

Obama “inquiet”

Barack Obama s’est dit “très inquiet” face à cette explosion de violences. John Kerry pourrait rencontrer Benjamin Netanyahu prochainement lors de son déplacement en Allemagne.

Les Etats-Unis et Israël sont en froid depuis l‘échec du processus de paix l’an dernier.