DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La libération anticipée d'Oscar Pistorius divise l'Afrique du Sud

Il n’aura passé qu’un an en prison. Oscar Pistorius a été libéré lundi soir, après avoir effectué un cinquième seulement de sa peine. L’ancien

Vous lisez:

La libération anticipée d'Oscar Pistorius divise l'Afrique du Sud

Taille du texte Aa Aa

Il n’aura passé qu’un an en prison. Oscar Pistorius a été libéré lundi soir, après avoir effectué un cinquième seulement de sa peine. L’ancien champion paralympique sud-africain a été assigné à résidence au domicile de son oncle, une luxueuse villa de Pretoria avec piscine et jardin.

“Il est très important pour la famille de souligner que la peine d’Oscar n’a pas été raccourcie, explique la représentante de la famille d’Oscar Pistorius, Anneliese Burgess. Il est simplement entré dans une nouvelle phase de sa condamnation, sous la stricte supervision des autorités pénitentiaires.”

Cette sortie anticipée est prévue par la loi sud-africaine, mais elle divise la population.
“C’est un jour triste pour la justice et le système judiciaire sud-africain, réagit Ibidoye Ademola, habitant de Pretoria. Cela crée un mauvais précédent pour la population.” Pour Constance Kopano Matsei, au contraire, “peu importe ce qu’il a fait, Pistorius apprendra de ses erreurs.” “Il mérite une seconde chance”, affirme cette résidente de la capitale administrative d’Afrique du Sud.

Condamné à 5 ans de prison pour avoir tué involontairement sa petite amie Reeva Steenkamp en 2013, l’ancien athlète n’en a pour autant pas fini avec la justice. Le parquet a demandé la requalification des faits en “meurtre”. La requête sera examinée le 3 novembre.