DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Clinton pas affaiblie par son audition sur l'attaque de l'ambassade de Libye en 2012

Elle a gardé son sang-froid et s’est même permis un éclat de rire. Hillary Clinton a été auditionnée hier pendant onze heures au sujet de l’attaque

Vous lisez:

Clinton pas affaiblie par son audition sur l'attaque de l'ambassade de Libye en 2012

Taille du texte Aa Aa

Elle a gardé son sang-froid et s’est même permis un éclat de rire. Hillary Clinton a été auditionnée hier pendant onze heures au sujet de l’attaque terroriste de l’ambassade américaine en Libye en 2012, alors qu’elle était secrétaire d’Etat.

Devant une commission d’enquête républicaine, elle a défendu avec pugnacité ses décisions avant et après l’attaque, tout en admettant des failles au niveau de la sécurité.

“Personne n’avait demandé la fermeture, mais vous avez deux ambassadeurs qui ont fait plusieurs demandes, l’interroge le Représentant de l’Illinois Peter Roskam. Et voici ce qui est advenu de leurs demandes : elles ont disparu” (il déchire une feuille de papier en prononçant ces mots).

Réponse d’Hillary Clinton :
“J’ai été la chef des ambassadeurs de 270 pays. J’ai été la chef d’ambassadeurs en Afghanistan, où une fois, juste avant que je m’y rende, l’ambassade a subi une attaque brutale des Talibans pendant plusieurs heures. Je connais très bien les dangers qui menacent nos ambassadeurs et nos employés. Chris Stevens ou personne d’autre n’a jamais recommandé de fermer Benghazi”.

L’ambassadeur américain Chris Stevens et trois de ses compatriotes avait été tués lors de l’attaque du 11 septembre 2012.

Aucun élément ne démontrant la responsabilité directe d’Hillary Clinton n’a pu être trouvé, et à un an de la présidentielle américaine, l’ex-sénatrice a écarté un dangereux obstacle sur son parcours vers l’investiture démocrate.