DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En trois jours, 91 migrants ont été retrouvés noyés en Méditerranée

L’exode des migrants vers l’Europe se poursuit dans le “chaos“http://fr.euronews.com/2015/10/30/drame-des-migrants-et-chaos-a-la-frontiere-slovene/

Vous lisez:

En trois jours, 91 migrants ont été retrouvés noyés en Méditerranée

Taille du texte Aa Aa

L’exode des migrants vers l’Europe se poursuit dans le “chaos“http://fr.euronews.com/2015/10/30/drame-des-migrants-et-chaos-a-la-frontiere-slovene/ et l’horreur.
Au moins 22 migrants dont 17 enfants ont péri vendredi en mer Egée.
En trois jours, ce ne sont pas moins de 56 corps qui ont été repêchés ou qui se sont échoués. Toutes les victimes avaient quitté la Turquie espérant rejoindre les côtes grecques

Cet habitant de Lesbos se désespère.
“C’est la mer qui ramène les corps, dit-il. Il y a en a chaque jour de plus en plus, chaque jour, chaque minute, toutes les minutes.”

Selon la police portuaire grecque, ces victimes étaient vraisemblablement à bord d’un bateau surchargé de quelque 300 passagers, dont 274 ont pu été sauvés.

580.125 réfugiés sont arrivés en Grèce depuis le début de l‘énnée

Depuis le début de l’année, le nombre des arrivées par la mer en Grèce a atteint 580.125 selon le Haut Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés, sur un total de 723.221 personnes parvenues en Europe par la Méditerranée. En Italie, elles étaient 140.200.
Plus de la moitié sont des Syriens (53%), 18% des Afghans et 6% des Irakiens, a précisé le HCR. Seuls une centaine de ces migrants ont jusque-là été envoyés d’Italie dans le reste de l’UE, alors que les plans européens de répartition de la prise en charge sont censés porter sur deux ans sur 160.000 réfugiés, a précisé Adrian Edwards, un porte-parole du HCR.

A Athènes, le Premier ministre grec Alexis Tsipras s’en est pris à l’Europe devant le parlement, fustigeant les opérations militaires en cours en Syrie.

“Les interventions militaires dans la région n’ont pas servi à installer la démocratie au Moyen-Orient”, a déclaré le Premier ministre grec. “Elles ont par contre servi les intérêts géopolitiques erronés des pays de l’Ouest qui n’ont pas envisagé les conséquences tragiques de ces interventions militaires”.

La crise migratoire actuelle dans les Balkans fait souvent oublier que l’Espagne est aussi en première ligne. Jeudi 35 migrants partis du Maroc sont morts noyés. 15 survivants ont pu être secourus à ramenés à Málaga.