DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

14,4 milliards d'euros pour recapitaliser les banques grecques

C’est le scénario le moins favorable. 14,4 milliards d’euros, ce sont les besoins en argent frais estimés par la Banque centrale européenne pour

Vous lisez:

14,4 milliards d'euros pour recapitaliser les banques grecques

Taille du texte Aa Aa

C’est le scénario le moins favorable. 14,4 milliards d’euros, ce sont les besoins en argent frais estimés par la Banque centrale européenne pour recapitaliser les quatre principales banques grecques. Des montants qui se situent dans le bas de la fourchette prévue par le plan de sauvetage de la Grèce. “Les résultats sont meilleurs que prévu souligne l’ancien ministre grec des Finances Gikas A. Hardouvelis. Les Européens sont plus souples avec nous. Aujourd’hui, ils n’insistent plus pour que les banques sortent des marchés pour trouver de grosses sommes d’argent. Ils comprennent que “tuer” les banques signifierait “tuer” l‘économie.”

Ces banques doivent d’abord faire appel au marché, pour couvrir leurs besoins. Et le temps presse: le processus doit s’achever avant la fin de l’année pour ne pas avoir à faire appel aux déposants comme le prévoient les nouvelles règles européennes en cas de renflouement public. “Je suis dévasté explique Lefteris Meimaroglou, un commerçant d’Athènes. Fermer une entreprise de 43 ans. Personne ne pensait que les choses allaient tourner ainsi dans le pays. Jusqu‘à il y a un mois, nous avons réussi à payer un tiers de l’acompte. Aujourd’hui plus rien. Le prêt a viré au rouge. Je pense que tous les Grecs s’inquiètent. Nous avons hypothéqué notre maison et maintenant nous avons peurde finir dans la rue.”

Alpha Bank, Eurobank, NBG et Banque du Piréeont jusqu’au 6 novembre pour présenter un plan de refinancement. Pour aller vite, le Parlement grec a déjà donné son feu vert à la recapitaliation du secteur, via une loi adoptée samedi soir qui renforce son rôle de gouvernance des banques à travers le Fonds hellénique de stabilité financière.