DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Centrafrique : flambées de violence, inquiétude du Vatican

Vous lisez:

Centrafrique : flambées de violence, inquiétude du Vatican

Taille du texte Aa Aa

En République centrafricaine, les violences semblaient avoir baissé d’un cran ce lundi, après plusieurs jours de vives tensions. Ce week-end, notamment, au moins 5 personnes ont été tuées lors d’affrontements inter-communautaires à Bangui. Des heurts qui se sont traduits par des pillages.
Une source militaire a indiqué à l’Agence France presse (AFP) que “plusieurs milliers de personnes avaient fui la capitale” pour se mettre à l’abri dans des zones plus calmes.

La population se désole de cette situation, à l’instar d’Eugène, habitant de Bangui. “Il n’y a pas de désarmement, dit-il. S’il y avait un vrai désarmement, la guerre ne continuerait pas comme ça.”

La Centrafrique est en proie à une guerre entre miliciens chrétiens et musulmans, depuis la chute du président François Bozizé il y a 2 ans et demi.
La présence de troupes internationales – que ce soit les forces de l’ONU ou les soldats français – n’a pas permis de sécuriser le pays.

Visite du pape et élections ?

Une situation qui inquiète la présidente de transition, Catherine Samba-Panza, qui vient d’appeler les forces internationales à “une action vigoureuse” pour enrayer les violences.

> Voir le texte de son allocution – cliquer ici

Le Vatican se dit également inquiet de cette situation, d’autant plus que le pape François est censé se rendre sur place à la fin du mois.

> “Le pape François appelle à la fin des violences en Centrafrique” – article de Radio Vatican, à lire ici

Enfin, des élections présidentielles et législatives doivent se tenir d’ici à la fin de l’année. Elles sont destinées à tourner la page de la transition et contribuer à sortir la Centrafrique de la crise.