DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Centrafrique : flambées de violence, inquiétude du Vatican


République Centrafricaine

Centrafrique : flambées de violence, inquiétude du Vatican

En République centrafricaine, les violences semblaient avoir baissé d’un cran ce lundi, après plusieurs jours de vives tensions. Ce week-end, notamment, au moins 5 personnes ont été tuées lors d’affrontements inter-communautaires à Bangui. Des heurts qui se sont traduits par des pillages.
Une source militaire a indiqué à l’Agence France presse (AFP) que “plusieurs milliers de personnes avaient fui la capitale” pour se mettre à l’abri dans des zones plus calmes.

La population se désole de cette situation, à l’instar d’Eugène, habitant de Bangui. “Il n’y a pas de désarmement, dit-il. S’il y avait un vrai désarmement, la guerre ne continuerait pas comme ça.”

La Centrafrique est en proie à une guerre entre miliciens chrétiens et musulmans, depuis la chute du président François Bozizé il y a 2 ans et demi.
La présence de troupes internationales – que ce soit les forces de l’ONU ou les soldats français – n’a pas permis de sécuriser le pays.

Visite du pape et élections ?

Une situation qui inquiète la présidente de transition, Catherine Samba-Panza, qui vient d’appeler les forces internationales à “une action vigoureuse” pour enrayer les violences.

> Voir le texte de son allocution – cliquer ici

Le Vatican se dit également inquiet de cette situation, d’autant plus que le pape François est censé se rendre sur place à la fin du mois.

> “Le pape François appelle à la fin des violences en Centrafrique” – article de Radio Vatican, à lire ici

Enfin, des élections présidentielles et législatives doivent se tenir d’ici à la fin de l’année. Elles sont destinées à tourner la page de la transition et contribuer à sortir la Centrafrique de la crise.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Réfugiés : un nombre record d'arrivées en octobre