DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Croatie : législatives sur fond de difficultés économiques et de crise migratoire


Croatie

Croatie : législatives sur fond de difficultés économiques et de crise migratoire

Les bureaux de vote ont ouvert ce dimanche à 07h00 en Croatie. Un peu moins de 4 millions d‘électeurs sont invités à choisir leurs députés.

Les derniers sondages prédisaient des résultats serrés entre la gauche, actuellement au pouvoir, et la droite. La gauche est emmenée par Zoran Milanovic, le Premier ministre sortant, également chef du parti social démocrate (Socijaldemokratska Partija Hrvatske, SDP). Il est à la tête du gouvernement depuis 2011.
En face, les conservateurs du HDZ (Hrvatska Demokratska Zajednica, Union démocratique croate) sont dirigés par Tomislav Karamarko.

Mais certains analystes avancent qu’aucun parti ne parviendra à obtenir, seul, la majorité pour gouverner. “Il n’y aura sans doute pas de vainqueur indiscutable, estime ainsi Andjelko Milardovic, politologue. Tout dépendra de la coalition devra être formée. Quel que soit le parti qui m’emportera, il ne pourra vraisemblablement se targuer que d’une victoire relative“.

Les regards se tournent donc vers les petits partis qui détiendront peut-être les clés d’une éventuelle coalition de gouvernement.

En tout cas, la priorité du prochain Premier ministre, ce sera de tenter de redresser l‘économie moribonde de cette ancienne république yougoslave.

Je pense que ce sont les conservateurs du HDZ qui vont gagner, soupire Ivana , une habitante de Zagreb. Mais pour tout dire, je m’en fiche un peu car, à mon avis, ça ne changera pas grand chose. Ils ne feront pas mieux que les autres. On sait bien bien qu’ici, les perspectives ne sont pas bonnes du tout“.

Durant la campagne, les questions économiques ont été reléguées au second plan par la crise migratoire. Ces dernières semaines, la Croatie a ainsi vu l’arrivée de près de 350 000 réfugiés. L’immense majorité n’a fait que transiter dans ce pays avant de poursuivre sa route vers l’Europe occidentale.

Pour aller plus loin

>”Elections en Croatie: la crise migratoire ne profite pas à la droite“ – article de RFI, à lire ici

>”Législatives 2015 en Croatie : la barre à droite ?“ – dossier du Courrier des Balkans, à lire ici

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Des millions de Birmans votent pour la première fois