DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Australie : la police mate les émeutiers de l'île Christmas


Chili

Australie : la police mate les émeutiers de l'île Christmas

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La police australienne a repris le contrôle d’un centre de rétention pour demandeurs d’asile et criminels, où une émeute avait débuté dimanche. Selon un détenu, une vingtaine de mutins armés de cocktails Molotov, machettes, tronçonneuses et barres de fer ont affronté la police.

“Il y a une population de criminels endurcis qui occupe le centre de rétention de l‘île Christmas, explique Peter Dutton, le ministre australien de l’immigration, et ceux qui pensent qu’ils sont au dessus des lois doivent s’attendre à quelquechose. Il est évident que les enquêtes sur l’incident sont maintenant en cours, nous nous pencherons sur les conclusions et agirons avec les personnes concernées de manière appropriée “.

Le ministre de l’Immigration estime à l‘équivalent de 655.000 euros le montant des dégâts après cette émeute. Elle a débuté après la mort encore inexpliquée d’un demandeur d’asile évadé de ce centre, un Kurde d’Iran selon les médias.
200 détenus vivent dans ce camp, basé sur une île reculée de l’océan indien ; des étrangers, dont un grand nombre de criminels néo-zélandais en attente d’extradition. Nombre d’entre eux se sont plaints des conditions de détention dans le centre de Christmas.

L’Australie mène une politique extrêmement dure vis-à-vis des demandeurs d’asile, elle les place dans des camps sur plusieurs îles disséminées dans le Pacifique, et sur l‘île Christmas. Depuis fin 2014, Christmas héberge aussi des étrangers condamnés dans des affaires judiciaires et dont les titres de séjour ont été annulés.

La politique d’immigration très dure de l’Australie et les conditions d’accueil sont dénoncées par les organisations de défense des droits de l’Homme.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Netanyahu évoque pour la 1ère fois la marche à suivre après l'accord sur le nucléaire iranien