DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats de Paris : tout savoir sur l'état d'urgence

Des drapeaux en berne sur les édifices publics : c’est la conséquence des trois jours de deuil national annoncé par le président François Hollande

Vous lisez:

Attentats de Paris : tout savoir sur l'état d'urgence

Taille du texte Aa Aa

Des drapeaux en berne sur les édifices publics : c’est la conséquence des trois jours de deuil national annoncé par le président François Hollande.

Des soldats en nombre et en armes qui patrouillent dans les rues, les couloirs du métro et les gares : c’est l’un des aspects visibles de l‘état d’urgence qui a été décrété par le Conseil des ministres pour la première fois depuis les émeutes en banlieue il y a dix ans.

Concrètement, cela signifie que les personnes suspectes peuvent être assignées à résidence, que toute arme peut être saisie, que des perquisitions peuvent être effectuées de jour comme de nuit.

Cela signifie également qu’une interdiction de circuler peut être décidée – les contrôles aux frontières ont d’ailleurs été rétablis – et que les salles de spectacle et les lieux de réunion peuvent être fermés.

Créé en 1955 et plusieurs fois mis en oeuvre durant la Guerre d’Algérie, l‘état d’urgence n’a depuis été décrété que deux fois : en 1985 en Nouvelle-Calédonie et donc en 2005.