DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats de Paris : les nouveaux éléments

Avancer vite, le plus vite possible. C’est l’obsession des enquêteurs quatre jours après les tueries de Paris. Dans la nuit de lundi à mardi, 128

Vous lisez:

Attentats de Paris : les nouveaux éléments

Taille du texte Aa Aa

Avancer vite, le plus vite possible. C’est l’obsession des enquêteurs quatre jours après les tueries de Paris. Dans la nuit de lundi à mardi, 128 nouvelles perquisitions ont été menées un peu partout en France et dix personnes interpellées.
Une clio noire à l’abandon a aussi été retrouvée dans le nord de Paris. Une voiture louée par l’homme désormais le plus recherché d’Europe : Salah Abdeslam. Pour le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, il n’y a pas eu de négligences :

“ Cet attentat a été perpétré et organisé par des cellules qui sont en dehors du territoire national et mobilisant des individus qui n‘étaient pas connus de nos services, a-t-il assuré dans une interview. Et même si certains d’entre eux l‘étaient parce qu’il y a eu des complicités françaises, ils l‘étaient non pas en raison de leur implication dans des activités à caractère terroriste mais en raison de la fréquentation de lieux de culte radicalisés. “

Parmi ces radicaux, Samy Amimour, l’un des kamikazes du Bataclan, originaire de Drancy, en banlieue parisienne. Un temps chauffeur de bus, il avait été mis en examen en 2012 pour association de malfaiteurs terroristes. Dans son quartier, les voisins connaissaient son parcours.

“ Ils l’ont viré de son travail, et à cause de ça il a commencé à fréquenter de plus en plus les mosquées. Après, il est parti en Syrie “, raconte l’un d’eux.

A mesure que l’enquête avance, une forte présomption devient certitude : Salah Abdeslam a bien joué un rôle-clé dans l’organisation des attentats. L’homme en cavale a loué deux voitures utilisées par les kamikazes mais aussi deux chambres dans un apparthôtel d’Alfortville, tout près de Paris.

Avec AFP