DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris : le secteur du tourisme veut faire face


économie

Paris : le secteur du tourisme veut faire face

Pas question que les attentats n’asphyxient le tourisme à Paris. Emmanuel Macron le ministre français de l’Economie se veut rassurant. La capitale française et ses 83 millions de touristes l’an dernier connait pourtant déjà une vague d’annulation dans le secteur des hôtels et des restaurants.

Easyjet évoque un ralentissement de son activité française depuis les attentats mais s’attend à une reprise rapide portée par des voyageurs aspirant à une “vie normale”.
Une posture différente côté américain où les questions de sécurité sont très sensibles comme l’explique Megane Singh, porte-parole d’une compagnie américaine d’assurance voyage : “Les gens sont beaucoup plus inquiets, nous avons constaté une augmentation des appels et des questions, parce que Paris est une destination touristique populaire. Nous espérons que ce qui est arrivé aura un fort impact sur notre industrie et sur l’assurance voyage en général, en raison de la popularité de la ville.”

Montrer que la vie continue à Paris : c’est l’objectif des professionnels du tourisme et des loisirs. Les salles de spectacle, les musées sont ouverts, les salons professionnels sont maintenus.

A l’exception de Disneyland Paris, qui ne rouvrira que mercredi matin pour respecter les trois jours de deuil national.

A l’image d’Air France, les compagnies aériennes au départ ou à destination de la France maintiennent inchangés l’ensemble de leurs programmes de vols.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Attentats de Paris : quel impact sur l'économie française ?