DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deuxième phase des législatives jouées d'avance en Egypte

La deuxième phase des législatives se tient en Egypte jusqu‘à ce soir, pour élire les députés de 13 provinces sur 27. La première avait mobilisé

Vous lisez:

Deuxième phase des législatives jouées d'avance en Egypte

Taille du texte Aa Aa

La deuxième phase des législatives se tient en Egypte jusqu‘à ce soir, pour élire les députés de 13 provinces sur 27. La première avait mobilisé moins d’un quart des électeurs. Et pour cause : cette élection est jouée d’avance. La totalité des partis en lice et des candidats dits indépendants ont affirmé leur soutien, voire leur allégeance au président Sissi.

Le prochain Parlement risque donc de n‘être qu’une chambre d’enregistrement de ses décisions. Dimanche, peu d‘électeurs se sont déplacés.

“Je suis venu voter pour le bien de notre pays et pour le futur des jeunes, pour vivre en sécurité et dans la stabilité, j’espère que notre pays ne va pas s’effondrer et qu’il restera fort”, déclare tout de même une électrice.

“J’espère que ce Parlement sera différent des précédents, et j’espère qu’on obtiendra un changement positif dans notre pays à travers la coopération entre les générations, et que le peuple sera heureux”, veut croire un jeune Egyptien.

Les Frères musulmans, décrétés “organisation terroriste”, ne peuvent pas participer au scrutin. Le désintérêt des Egyptiens s’explique par la lassitude : pas moins de quatre élections et trois référendums se sont tenus depuis 2011.

“De nombreux défis attendent le prochain parlement, en premier lieu l‘éradication de la faim et de la pauvreté, mais aussi l’amélioration des services de base pour les citoyens égyptiens, qui attendent toujours la réalisation des objectifs de leur révolution débutée il y a près de quatre ans”, souligne notre correspondant au Caire Mohammed Shaikhibrahim.