DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Crimée toujours plongée dans le noir


Ukraine

La Crimée toujours plongée dans le noir

Un cinquième jour sans électricité en Crimée, après le sabotages de lignes à haute tension. Un coup dur pour les deux millions de personnes qui vivent dans la péninsule ukrainienne annexée par la Russie il y a un an et demi. A l’origine de cet acte, des activistes anti-Kremlin, qui auraient voulu mettre à l‘épreuve la loyauté des habitants à l‘égard de Moscou. Des habitants qui prennent leur mal en patience, plutôt que de céder à la pression. En guise de représailles, la Russie a réduit ses livraisons de charbon vers l’Ukraine. Une manoeuvre qui vise à déstabiliser Kiev, assure le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk. Des ingénieurs ont commencé à réparer certaines lignes défectueuses, mais des activistes Tatars et des nationalistes ukrainiens les ont empêchés de poursuivre leur travail, sans être délogés par les autorités.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentats de Paris : le rôle de Mohamed Abrini reste à définir