La Crimée toujours plongée dans le noir

La Crimée toujours plongée dans le noir
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un cinquième jour sans électricité en Crimée, après le sabotages de lignes à haute tension. Un coup dur pour les deux millions de personnes qui

PUBLICITÉ

Un cinquième jour sans électricité en Crimée, après le sabotages de lignes à haute tension. Un coup dur pour les deux millions de personnes qui vivent dans la péninsule ukrainienne annexée par la Russie il y a un an et demi. A l’origine de cet acte, des activistes anti-Kremlin, qui auraient voulu mettre à l‘épreuve la loyauté des habitants à l‘égard de Moscou. Des habitants qui prennent leur mal en patience, plutôt que de céder à la pression. En guise de représailles, la Russie a réduit ses livraisons de charbon vers l’Ukraine. Une manoeuvre qui vise à déstabiliser Kiev, assure le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk. Des ingénieurs ont commencé à réparer certaines lignes défectueuses, mais des activistes Tatars et des nationalistes ukrainiens les ont empêchés de poursuivre leur travail, sans être délogés par les autorités.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : la défense aérienne reste la priorité

No comment : des missiles russes frappent Tchernihiv en Ukraine, faisant 17 morts

Ukraine : au moins 13 morts dans des frappes russes à Tchernihiv