Cet article n'est pas disponible depuis votre région

La Suisse prête à faire cavalier seul pour limiter l'immigration

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La Suisse prête à faire cavalier seul pour limiter l'immigration

<p>Le pays pourrait prendre des <a href="http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL8N13T2Q420151204?pageNumber=1&virtualBrandChannel=0">mesures unilatérales</a>, faute d’accord avec Bruxelles sur la libre circulation des travailleurs. <br /> Une annonce de la Présidente de la confédération Simonetta Sommaruga, ce vendredi.En février 2014, les Suisses s‘étaient prononcés pour le rétablissement de quotas d’immigration européenne, à la suite de la campagne de l’<span class="caps">UDC</span>, le parti anti-immigration devenu première formation politique du pays. L’an passée, 73 000 étrangers se sont installés en Suisse. <br /> Plus de 300 000 travailleurs européens franchissent aussi la frontière chaque jour. Bern se dit prêt à <a href="http://www.letemps.ch/suisse/2015/12/04/abandon-bilaterales-i-couterait-milliards-suisse">geler les accords bilatéraux</a> en cas d‘échec des discussions, malgré le coût potentiellement élevé de cette décision. Si le Conseil fédéral poursuit les négociations, il a déjà <a href="http://www.tdg.ch/suisse/conseil-federal-opte-clause-sauvegarde/story/10947498">lancé des mesures</a> pour pouvoir limiter les autorisations accordées aux citoyens européens, qui sont plus d’un million à vivre dans le pays. Le Parlement suisse a jusqu‘à février 2017 pour mettre en oeuvre la décision populaire de l’an dernier.</p>