DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un des diamants de la reine d'Angleterre réclamé par un avocat pakistanais


monde

Un des diamants de la reine d'Angleterre réclamé par un avocat pakistanais

Un des joyaux de la couronne britannique retournera-t-il un jour au Pakistan ? Un avocat pakistanais a saisi la Cour de Lahore pour exiger le retour du célèbre Koh-i-Noor, un des plus gros diamant au monde (105 carats) qui avait dû être céder sous la contrainte à l’Angleterre à l‘époque coloniale, selon l’avocat.

L’affaire n’est pas nouvelle et on ne sait pas encore si le tribunal de Lahore mettra en audience cette requête. Jawaid Iqbal Jaffree, l’avocat qui a déposé l’assignation le 4 décembre, se bat en tous cas depuis des années pour faire revenir le célèbre diamant dans son pays.
L’avocat a déclaré s‘être adressé directement à la reine d’Angleterre ainsi qu‘à l’administration de l’ONU, en vain.

Une donation coloniale contestée

Selon l’avocat, le diamant avait été “offert” à la la reine Victoria en 1849 en guise de donation coloniale. En réalité, un souverain local de l’actuelle province pakistanaise du Penjab aurait été dépossédé par un représentant de la couronne britannique, affirme l’avocat.
Problème supplémentaire dans cette affaire : l’Inde réclame également la restitution du bijou.

Pour la petite histoire, si Kate Middleton, l’actuelle épouse du prince William, devient la future reine d’Angleterre c’est elle qui devrait porter le célèbre diamant.

Le bijou, certi dans la couronne de la reine d’Angleterre, est exposé à la Tour de Londres.

Lors d’une visite au Pakistan en 2013, le Premier ministre britannique David Cameron avait été interpellé sur cette affaire et avait poliment opposé une fin de non recevoir quant à l‘éventuelle restitution du diamant.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : une cinquantaine de civils tués autour de Damas