Cet article n'est pas disponible depuis votre région

"Airpocalypse" à Pékin, l'alerte rouge à la pollution déclenchée

Access to the comments Discussion
Par Christelle Petrongari  avec Reuters
"Airpocalypse" à Pékin, l'alerte rouge à la pollution déclenchée

<p>Les immeubles de Pékin noyés dans un épais brouillard, ce n’est pas nouveau, ce qui l’est en revanche, c’est l’alerte rouge à la pollution atmopshérique en vigueur ce mardi dans la capitale chinoise, une première qui s’accompagne de mesures restrictives : écoles fermées, chantiers extérieurs interrompus, production limitée ou stoppée dans certaines usines. La circulation alternée a été mise en place et même si elle n’est pas totalement respectée, le trafic automobile est plus fluide qu‘à l’ordinaire. <em>“Je vis à Pékin depuis 20 ans et je ne suis pas habitué à voir ça explique un habitant. Avant, il n’y avait que quelques voitures sur les routes, aujourd’hui, il y en a de plus en plus.”</em> </p> <p>Greenpeace se félicite que la mesure ait été prise cette fois et que l’administration pékinoise ait adopté “une attitude différente”.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr"><span class="caps">RED</span> <span class="caps">ALERT</span>: Beijing is shrouded in smog, but the solution is crystal clear <a href="https://twitter.com/hashtag/Renewables?src=hash">#Renewables</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/COP21?src=hash">#COP21</a> <a href="https://t.co/WTHWi7rlRN">pic.twitter.com/WTHWi7rlRN</a></p>— Greenpeace (@Greenpeace) <a href="https://twitter.com/Greenpeace/status/674124774960791552">8 Décembre 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Les habitants, invités à rester chez eux, n’ont semble-t-il guère respecté la consigne. Au petit matin, des centaines de personnes, parfois accompagnées d’enfants en bas âge, étaient rassemblées place Tiananmen pour assister à la cérémonie de lever des couleurs, comme le montrent les photos diffusées par l’agence de presse Chine nouvelle. </p> <p>Les autorités s‘étaient attirées de vives critiques en renonçant à lancer une alerte rouge lors d’un précédent pic de pollution supérieur au seuil de tolérance.</p> <p>Selon le centre de surveillance de l’environnement de Pékin, le pic de pollution devrait s’achever jeudi après-midi, avec l’arrivée d’une vague de froid. </p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Chine. Alerte rouge sur la pollution de l'air à Pékin – Courrier International <a href="https://t.co/P6jGQFht6L">https://t.co/P6jGQFht6L</a></p>— Aujourd'hui la Chine (@AujourdhuiChine) <a href="https://twitter.com/AujourdhuiChine/status/673921707284045824">7 Décembre 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>