Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Souveraineté, gouvernance et censure dans le cyberespace, vues par le N°1 chinois

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy  avec agences
Souveraineté, gouvernance et censure dans le cyberespace, vues par le N°1 chinois

<p>“Comment sauvegarder l’ordre dans le cyberespace ?” Telle est la question qui taraudent les autorités chinoises, et que le président Xi Jinping a repris à son compte ce mercredi. Le dirigeant chinois inaugurait la <strong>deuxième conférence mondiale de l’Internet</strong>. L‘événement se tient durant trois jours à Wuzhen, dans l’est du pays.</p> <p>“<em>A l’image du monde réel, la liberté et l’ordre sont tous deux nécessaires dans le cyberespace: la liberté est la finalité de l’ordre et l’ordre est la garantie de la liberté</em>“, a-t-il déclaré dans son discours, ajoutant que la censure était, à ses yeux, nécessaire pour préserver la liberté des internautes.</p> <p>>> Voir le <a href="https://www.youtube.com/watch?v=tgtDNas6CTk">discours complet</a></p> <p>“<em>Nous devons permettre aux utilisateurs d’exprimer leurs idées, mais également mettre en place un bon ordre dans le cyberespace, en conformité avec la loi, car cela aidera à protéger les droits et intérêts légitimes de tous les internautes</em>“ <strong>Xi Jinping</strong></p> <h3>La “souveraineté” des Etats sur la toile</h3> <p>“_Nous devons respecter les droits de chacun à choisir sa propre manière de développer et de gérer internet, sa propre gouvernance du cyberespace.<br /> Nous devons nous opposer à toute forme de cyber-hégémonisme et ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures des autres, ne pas participer voire soutenir des activités sur internet qui mettraient en péril la sécurité nationale des autres pays._” <strong>Xi Jinping</strong></p> <h3>Et les droits de l’homme ?</h3> <p>Actuellement, la Chine compte près de 700 millions d’internautes. Un chiffre en constante augmentation.</p> <p>Mais les organisations de défense des droits de l’homme dénoncent régulièrement la pratique de la censure, en ce qu’elle constitue, selon ces <span class="caps">ONG</span>, un prétexte à la répression de toute dissidence.</p> <p>>> Lire l’article de l’organisation <em>Amnesty International</em> : “Liberté sur Internet : la Chine cherche à façonner le Web”, <a href="http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Liberte-expression/Actualites/Liberte-sur-Internet-la-Chine-cherche-faconner-le-Web-13300?prehome=0">cliquer ici</a></p>