DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Affaire Tapie : Christine Lagarde renvoyée devant la Cour de justice de la République, son avocat réplique


France

Affaire Tapie : Christine Lagarde renvoyée devant la Cour de justice de la République, son avocat réplique

Coup de tonnerre pour Christine Lagarde : l’actuelle directrice générale du FMI a été renvoyée devant la Cour de justice de la République pour négligence dans la gestion de l’affaire Tapie après un arbitrage contesté rendu en 2008.
Sitôt connu le renvoi de sa cliente devant la Cour de justice, son avocat a contre-attaqué. Avec une certitude : Christine Lagarde fera appel de la décision.
“Le juge d’instruction n’a pas rendu le non-lieu qui s’imposait et qui avait été requis par le parquet général” s’est indigné Me Yves Repiquet. “Cette décision a été rendue au mépris des faits, des pièces du dossier d’instruction et des réquisitions de l’organe de poursuite. C’est donc incomprehensible.”

Soutien du FMI

Ce rebondissement intervient deux semaines après la condamnation dans le même dossier de Bernard Tapie, cette fois.L’ancien ministre et son épouse sont sommés de rembourser quelque 404 millions d’euros qu’ils avaient perçus suite à ce fameux arbitrage dans le cadre de la liquidation de l’entreprise Addidas par la banque du Crédit Lyonnais. Une affaire vieille de 22 ans.

Dans cette affaire, Christine Lagarde avait été mise en examen après avoir soutenu une décision en faveur de Bernard Tapie. Elle était alors ministre de l’Economie de Nicolas Sarkozy. Ses détracteurs estiment qu’elle aurait dû contester l’arbitrage au lieu de le valider.

Cette menace de procès n’a pas entamé la crédibilité de Mme Lagarde : jeudi le FMI a reconfirmé qu’il continuait à apporter sa confiance à sa directrice générale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Albanie : manifestation contre le gouvernement socialiste 25 ans après la chute du communisme