DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chine : un avocat condamné pour des propos critiques à l'égard du pouvoir


Chine

Chine : un avocat condamné pour des propos critiques à l'égard du pouvoir

Un militant des droits de l’homme écope de 3 ans de prison avec sursis en Chine.
L’avocat Pu Zhiqiang est notamment accusé d’“incitation à la haine raciale”.
Il a été arrêté il y a un an et demi, et emprisonné depuis, pour des microblogs dans lesquels il fustigeait les “mensonges” du Parti communiste ou dénonçait la politique répressive de Pékin dans la région à dominante musulmane du Xinjiang.

“Il est innocent, il est innocent, martèle Guan Jing, un homme venu lui témoigner son soutien devant le tribunal. Il n’a rien fait de mal, ce ne sont que des mots. Comment peut-on accuser quelqu’un sur cette base? Quels sont les mauvais mots, quels sont ceux qu’on peut employer et ceux qu’il ne faut pas employer? Y a-t-il une base légale qui régule ce qu’un personne a le droit de dire?”

L’avocat sera désormais soumis à un contrôle régulier des autorités. Il devra demander des permissions pour quitter Pékin. Si cette profession reste très sensible en Chine où la justice est contrôlée par le pouvoir politique, la répression des voix critiques, de façon plus générale, s’est durcie depuis que Xi Jinping a repris les rênes du Pays en 2013.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak : opération militaire pour reprendre Ramadi