DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Thaïlande : deux Birmans condamnés à mort pour le meurtre de touristes britanniques


Thaïlande

Thaïlande : deux Birmans condamnés à mort pour le meurtre de touristes britanniques

La justice thaïlandaise a rendu son verdict. A l’issue d’un procès controversé de cinq mois, elle a jugé deux jeunes Birmans coupables du meurtre d’un couple de Britanniques et les a condamnés à mort. Pour le frère de David Miller, l’une des victimes, la culpabilité des Birmans ne fait aucun doute.

“ Nous pensons qu’après des débuts difficiles, la police royale thaïlandaise a conduit son enquête de manière méthodique et rigoureuse, a déclaré Michael Miller. Après avoir écouté attentivement toutes les preuves exposées et malgré ce que disent leurs avocats, nous sommes convaincus que les preuves contre Wai Phyo et Zaw Lin sont accablantes. “

Tous deux âgés de 22 ans, les accusés auraient violé la jeune femme et battu à mort leurs deux victimes. Mais pour la défense, ce sont des boucs-émissaires forcés aux aveux et condamnés pour que la réputation de pays sûr de la Thaïlande ne soit plus entachée.

“ Nous pensons que les preuves mises en avant présentaient des lacunes, elles étaient incomplètes, martèle Andy Hall, un militant pour les droit des immigrés. Nous allons faire appel jusqu‘à la Cour Suprême. Et nous sommes certains, en tant que défenseurs s’appuyant sur l’Etat de droit et la justice, que les poursuites contre les accusés doivent être abandonnées. “

Les corps sans vie de David Miller et Hannah Witheridge, respectivement âgés de 24 et 23 ans, avaient été retrouvés en septembre 2014 sur une plage de Koh Tao, une petite île du sud de la Thaïlande. Les deux travailleurs birmans avaient été arrêtés quelques semaines plus tard alors que l’affaire faisait les gros titres au Royaume-Uni et en Thaïlande.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Japon confirme son retour progressif au nucléaire