Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'Indonésie rattrapée par le djihadisme

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP, Reuters
L'Indonésie rattrapée par le djihadisme

<p>La police indonésienne a arrêté trois suspects après l’attaque terroriste menée hier dans le centre de Jakarta par un commando de cinq hommes, munis de ceintures d’explosifs et de pistolets. Trois d’entre eux se sont fait exploser. Les autres ont été neutralisés. Les assaillants ont abattu un Canadien qu’ils avaient pris en otage ainsi qu’un Indonésien. Une vingtaine de personnes, dont plusieurs Occidentaux, ont également été blessées.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Indonesia arrests three suspects for Jakarta terror attacks <a href="https://t.co/Go73ghxKzt">https://t.co/Go73ghxKzt</a></p>— <span class="caps">TIME</span>.com (@TIME) <a href="https://twitter.com/TIME/status/687831328813936640">15 Janvier 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Selon les autorités, cette attaque pourrait avoir été commanditée par un Indonésien, membre du groupe État islamique, qui a revendiqué l’attentat. Il s’appelle Bahrun Naim et vivrait aujourd’hui à Raqqa, en Syrie. “Le groupe djihadiste compte plusieurs cellules en Asie du Sud-Est qui se font concurrence”, a indiqué le chef de la police.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr"><span class="caps">BBC</span> News – Jakarta attacks: Profile of suspect Bahrun Naim <a href="https://t.co/q3ZMFlS57z">https://t.co/q3ZMFlS57z</a></p>— Ferry Maitimu ن (@FerryMaitimu) <a href="https://twitter.com/FerryMaitimu/status/687817623719915520">15 Janvier 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le mode opératoire des assaillants rappelle celui utilisé par les terroristes à Paris. L’attaque, qui a visé notamment un café Starbucks, a eu lieu dans un quartier très fréquenté, qui abrite des centres commerciaux, les bureaux de plusieurs agences de l’<span class="caps">ONU</span> et des ambassades. Les terroristes ont tiré sur la foule. Il a fallu trois heures aux forces de sécurité pour neutraliser le commando.</p> <iframe src="https://www.google.com/maps/d/embed?mid=zFoL6kY4M10U.kJ8NbpcDeSIU" width="640" height="480"></iframe>