DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La chute du rouble précipite de nombreux russes dans la pauvreté

La dégringolade du cours du rouble vire chaque jour un peu plus au cauchemar pour de nombreux Russes. Dans le sillage de la baisse des prix du

Vous lisez:

La chute du rouble précipite de nombreux russes dans la pauvreté

Taille du texte Aa Aa

La dégringolade du cours du rouble vire chaque jour un peu plus au cauchemar pour de nombreux Russes.
Dans le sillage de la baisse des prix du pétrole, qui représente avec le gaz la moitié des revenus de l’Etat, la monnaie russe est tombée ce mercredi à un plus bas historique.

Pour les ménages, cela se traduit par un appauvrissement considérable.
Les prix s’envolent, – l’inflation a bondi de 13% l’année dernière, les prix sur l’alimentaire ayant particulièrement flambé avec les sanctions occidentales. Dans le même temps, les salaires baissent, voire, parfois ne sont plus versés.
Devant une enseigne de restauration italienne, à Moscou, des employés réclament des arriérés de salaire de plusieurs mois.
L’agence de presse russe Tass enregistre également des retards dans le paiements de ses salariés.

L’inquiétude se manifeste aussi devant les établissements bancaires.

“Aujourd’hui, nous sommes presque ruinés, explique Yelena, une résidente de Moscou. J’ai deux petits enfants. Cela ne les concerne pas, en aucune façon. Le dernier échange que j’ai eu avec la banque, c‘était en Décembre 2015. Il m’a été suggéré de renoncer à mon appartement et d’aller .. n’importe où.”

Alors que le rouble a perdu la moitié de sa valeur en deux ans par rapport aux principales monnaies, les Russes ayant souscrit des prêts en devises étrangères accusent le coup.

“Mon crédit mensuel est plus élevé que mon salaire mensuel, explique un emprunteur russe.
Et la situation est aujourd’hui dans une impasse. Si je donne mon appartement, à la banque ou si je le vends en quelque sorte, je leur dois encore huit millions de roubles (environ 90.000 euros,) “.

Plus de 20 millions de Russes, soit 15% de la population, vivent désormais sous le seuil de pauvreté. C’est 7 millions de personnes de plus qu’il y a un an.

Avec AFP