DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La crise migratoire au cœur de la présidence néerlandaise


Le bureau de Bruxelles

La crise migratoire au cœur de la présidence néerlandaise

Les Pays-Bas assument actuellement la présidence tournante de l’Union européenne. Le Premier ministre néerlandais est donc venu présenter devant les eurodéputés les priorités de son action pour les six prochains mois. Mark Rutte veut agir vite face à la crise des réfugiés. « Il nous faut une forte diminution du nombre de réfugiés dans les 6 à 8 prochaines semaines”, a-t-il précisé.
De son côté le président de la Commission européenne demande aux autorités néerlandaises de défendre l’espace Schengen. La réintroduction des contrôles aux frontières par différents États membres menace la zone de libre circulation en Europe. Pour Jean-Claude Juncker « il est évident que viendra le jour où on se posera la question de savoir si vraiment il nous faut une monnaie unique, si on n’a plus de marché unique et si on n’a plus de libre circulation des travailleurs ».
Face à la crise migratoire la présidence néerlandaise pourra compter sur l’engagement du Parlement européen. Différents groupes politiques se sont dits prêts à agir dans les plus brefs délais pour mettre en œuvre, par exemple, un corps européen de gardes-frontières.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La Pologne campe sur ses réformes