DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quel coup de pouce financier après une nomination aux Oscars ?

Outre le privilège d’une belle reconnaissance, une nomination aux Oscars c’est aussi, pour un film, l’assurance de réels bénéfices financiers

Vous lisez:

Quel coup de pouce financier après une nomination aux Oscars ?

Taille du texte Aa Aa

Outre le privilège d’une belle reconnaissance, une nomination aux Oscars c’est aussi, pour un film, l’assurance de réels bénéfices financiers. Illustration avec la cuvée 2015 des nominations pour l’Oscar du meilleur film.

American Sniper explose le record

Le film de Clint Eastwood racontant l’histoire d’un tireur d‘élite des Navy SEAL, Chris Kyle, envoyé en Irak dans le seul but de protéger ses camarades, a décroché 317 millions d’euros après sa nomination aux Oscars. Du jamais vu depuis 1982, selon le site Box Office Mojo.

Cliquez sur les titres des colonnes pour faire défiler la classification. Source: “Box Office Mojo.

Le long métrage emmené par Bradley Cooper a également engrangé le taux de recettes le plus important de l’histoire après son inscription sur la liste des nominés, 90,4 %. Il a ainsi détrôné Zero Dark Thirty, nominé en 2012 et qui détenait le record de 90,2 % de recettes après nomination.

Mais le succès commercial post-nominations d’American Sniper n’a pas influencé les juges qui lui ont préfér Birdman (Oscars du Meilleur Film 2015).

Recettes atypiques

American Sniper mais aussi Selma (63,4 %), deux films sortis en 2014, sont les seuls longs métrages à avoir réalisé le plus gros de leurs recettes après leur nomination à l’Oscar du meilleur film.

Cliquez sur les titres des colonnes pour faire défiler la classification. Source: “Box Office Mojo.

Birdman, Boyhood, The Grand Budapest Hotel et Une merveilleuse histoire du temps (The Theory of Everything) ont tous engrangé plus de la moitié de leurs recettes avant d‘être oscarisés.

Inhabituel. Boyhood (96,1 %) et The Grand Budapest Hotel (99,6 %) avaient même réalisé la quasi-totalité de leurs recettes avant même leur nomination.

Prix coup de pouce?

Birdman a reçu 4,21 millions d’euros soit 10,8 % de son chiffre d’affaires global, après avoir remporté l’Oscar du meilleur film.

Mais curieusement, Whiplash atteint 13,5 %, proportionnellement au total des recettes amassées, après récompenses, au box-office.

Depuis 2004, la majorité des films gagnants, Birdman inclus, ont engrangé plus de bénéfices avant d‘être primés qu’après avoir été oscarisés. Seul The Artist et Million Dollar Baby ont fait exception.

Une étude menée par le professeur américain Randy Nelson révèle que l’Oscar du meilleur film ajoute une moyenne de 15,4 millions d’euros au chiffre d’affaires du film gagnant.