DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cinq hommes pour un fauteuil


Sport

Cinq hommes pour un fauteuil

Ils seront cinq, comme prévu, à briguer la succession de Sepp Blatter dans tout juste un mois.

La Commission électorale a publié ce mardi la liste officielle des candidats à la présidence de la FIFA.

Le Suisse Gianni Infantino, le secrétaire général de l’UEFA, figure parmi les favoris puisqu’il dispose du soutien de l’Europe, de l’Amérique du Sud et de l’Amérique centrale après le retrait, forcé, de Michel Platini.

Le Prince Ali de Jordanie retente lui sa chance après sa défaite face à Sepp Blatter le 29 mai dernier.

A l‘époque, les Européens avaient voté pour lui, ce qui cette fois ne sera pas le cas.

Du coup, le principal adversaire de Gianni Infantino pourrait bien être le Cheikh Salman qui préside la Confédération asiatique et a aussi derrière lui la Confédération africaine.

Mais les organisations de défense des Droits de l’Homme lui reprochent d’avoir joué un rôle dans la répression du soulèvement au Bahreïn en 2011.

Peu connu, peu soutenu sauf par Pelé, on ne donne pas chères des chances du Français Jérôme Champagne.

Pourtant, cet ancien diplomate connaît bien la FIFA où il a travaillé pendant 11 ans auprès notamment de Sepp Blatter.

Enfin le cinquième et dernier candidat est le Sud-Africain Tokyo Sexwale qui fut emprisonné aux côtés de Nelson Mandela avant de faire fortune dans le secteur des mines et des télécommunications.

Il s’affiche comme l’homme du renouveau, celui qui n’a rien à voir avec les scandales qui ébranlent l’instance internationale depuis l’an passé.

Pour rappel, le vote aura lieu à bulletins secrets le 26 février prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Grand Prix de La Havane : les Cubains se révoltent