DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le brut appelé à rester bon marché et les sièges éjectables de Twitter

La Banque mondiale a abaissé ses prévisions de prix pour le pétrole, précisant que les cours du brut devraient se maintenir à leurs niveaux plancher

Vous lisez:

Le brut appelé à rester bon marché et les sièges éjectables de Twitter

Taille du texte Aa Aa

La Banque mondiale a abaissé ses prévisions de prix pour le pétrole, précisant que les cours du brut devraient se maintenir à leurs niveaux plancher actuels pour le reste de 2016.

Cela signifie que les pays qui en dépendent se voient contraints de corriger à la baisse des objectifs de croissance alors qu’il leur est déjà difficile d’assurer la gestion des affaires courantes sur la base d’une manne pétrolière réduite à peau de chagrin.

C’est le cas de la Russie.

Sa prospérité économique dépend grandement du prix du pétrole. Nous avons déjà évoqué les difficultés de Moscou à équilibrer son budget. Dans cette édition de Business Line, nous nous intéressons à l’impact de la chute des cours du brut sur le quotidien des Russes, et nous revenons sur l‘évolution des prix du pétrole et de l‘économie russe au cours des quinze dernières années.

Enfin, dans notre rubrique I.T. consacrée aux technologies de l’information, nous examinons le récent remaniement au sommet de Twitter, qui a consacré le départ de plusieurs hauts dirigeants. Nous verrons qui est parti, comment et pourquoi, bref ce qui se joue vraiment derrière les murs du réseau social.