DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Birmanie: Dernière séance parlementaire avant une nouvelle page


Birmanie

Birmanie: Dernière séance parlementaire avant une nouvelle page

Le parlement birman va vivre un changement historique ce lundi. Aung San Suu Kyi est le symbole de ce renouveau: Son parti, la LND, sera majoritaire. La première tâche de ses élus sera de nommer un président.

L’ancienne opposante à la dictature militaire, qui a passé 15 ans de sa vie en résidence survéillée, a tenu à remercier les héritiers de la junte, qui ont rendu possible les éléctions, lors de la dernière séance de l’ancienne assemblée:

“Je voudrais souhaiter la bienvenue aux nouveaux élus de ce parlement. Et je voudrais par la même occasion féliciter les anciens membres pour travail qu’ils ont effectué, afin d’ouvrir le chemin aux nouveaux”, a-t-elle précisé dans son discours.

Problème: La constitution interdit à Aung San Suu Kyi de prétendre à la présidence du pays, en raison de la nationalité britannique de ses deux fils.

En Novembre dernier, la Ligue Nationale pour la Démocratie avait remporté haut la main les éléctions législatives. Mais les militaires non-élus conserveront malgré tout un quart des sièges. Aung San Suu Kyi devra donc les convaincre de modifier cet article de la constitution, le dernier obstacle qui la sépare de la magistrature suprême.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouveau coup médiatique de Trump, qui snobe le dernier débat républicain