DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Caucus de l'Iowa : scrutin test dans la course à la Maison Blanche

La course à la Maison Blanche franchit donc une étape cruciale avec le test des causus de l’Iowa. Dans cet Etat, les démocrates Hillary Clinton et

Vous lisez:

Caucus de l'Iowa : scrutin test dans la course à la Maison Blanche

Taille du texte Aa Aa

La course à la Maison Blanche franchit donc une étape cruciale avec le test des causus de l’Iowa. Dans cet Etat, les démocrates Hillary Clinton et Bernie Sanders sont au coude-à-coude. Mais selon cet analyste du Washington Post, Jim Tankersley, au final, le sénateur du Vermont ne fera pas le poids face à l’ex-secrétaire d’Etat :

“Hillary Clinton reste définitivement la favorite pour remporter la nomination chez les démocrates. Elle a derrière elle un soutien institutionnel énorme, elle est en tête parmi l‘électorat des femmes et des minorités, et ce sera difficile à défaire pour Sanders. S’il lui reste une chance, il doit élargir sa coalition. Jusqu‘à présent, il n’attire que les jeunes libéraux très éduqués”.

Côté républicain, le magnat de l’immobilier, Donald Trump continue de dominer la course à l’investiture. Avec sa réthorique outrancière contre les femmes, les Latinos ou les musulmans, il effraie certains mais séduit une bonne partie de la base de l‘électorat conservateur, selon Allan Lichtman, historien à l’Université américaine de Washington.

“Il y a une raison plus profonde pour laquelle Trump réussit si bien côté républicain”, explique t-il. “C’est qu’il exprime et articule de nombreuses vues partagées par d’autres candidats républicains, mais elles sont trop retenues et trop contrôlées dans leur expression. Et donc Trump exploitent ces aspirations profondes de la base du parti républicain”.

Après des mois de débats et de sondages, les prochaines semaines vont donner une image plus claire du duel final à venir.

C’est ce qu’explique Stefan Grobe, notre correspondant à Washington, “une chose est certaine, les caucus de l’Iowa, et ensuite les primaires du New Hampshire, aideront à faire le tri dans la liste encore longue des candidats, surtout côté républicain et surtout parmi ceux représentant l’establishment politique” dit-il, et d’estimer, “ils pourraient être les premiers grands perdants de cette année de campagne électorale”.