DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Menace terroriste : bas les masques au carnaval de Venise

Bas les masques à Venise durant le Carnaval. En raison de la menace terroriste, dimanche, des milliers de visiteurs déguisés ont dû retirer leurs

Vous lisez:

Menace terroriste : bas les masques au carnaval de Venise

Taille du texte Aa Aa

Bas les masques à Venise durant le Carnaval. En raison de la menace terroriste, dimanche, des milliers de visiteurs déguisés ont dû retirer leurs masques et montrer patte blanche aux policiers avant de pouvoir assister au saut de l’ange, qui marque le lancement officiel des festivités sur la place Saint-Marc.

“Je pense que c’est normal , c’est à cause des terroristes de Daesh”, a déclaré une touriste suisse de passage dans la Cité des Doges.

Pour accéder à la célèbre place vénitienne, les fêtards étaient invités à passer par cinq points de passages obligés mis en place par les force de l’ordre. Tous les sacs ont été fouillés.

“Ils nous ont peut-être transmis la terreur, explique cette Italienne, mais en étant présent ici nous montrons que nous n’avons peur de rien.”

Ces mesures de sécurité n’ont pas gâché pour autant la cérémonie d’ouverture d’un des plus beaux canarvals du monde. A midi comme le veut la tradition une jeune femme s’est élancée avec grâce du haut du campanile de la basilique pour y lancer des confetis sur les touristes émerveillés.
Le carnaval de Venise se terminera le 9 février, date du Mardi gras qui marque le dernier jour avant le Carême.
Le vol de l’ange aurait été créée à Venise en 1162 au lendemain d’une victoire militaire. Tombé en désuétude durant des décennies, il a été remis au goût du jour par la municipalité en 1980.